Historique :

Au début de la guerre de 1914-1918, le besoin s'est fait sentir de créer une récompense pour les combattants courageux qui obtenaient une citation. En effet, les distinctions de l'époque : Légion d'Honneur et Médaille Militaire ne répondaient pas à cette préoccupation. C'est ainsi que Maurice Barrès demandait "la création d'une nouvelle récompense militaire, d'une médaille, pour que le chef puisse décorer ses plus braves soldats sur le champs de bataille après chaque affaire".

Le député Bonnefous et plusieurs de ses collègues déposèrent le 23 décembre 1914, une proposition de loi tendant à instituer pour les combattants, une médaille dite de la "Valeur Militaire" destiné à commémorer les citations individuelles. Le 28 janvier 1915, le député Driant, rapporteur de la commission de l'armée, remit un rapport favorable à la création d'un ordre récompensant la Valeur Militaire, mais en lui donnant un nom bref, qui sonne fièrement et qui, à lui seul, exclue la faveur et l'ancienneté... Appelons cette nouvelle décoration, "la Croix de Guerre", devait-il conclure.

 

Bénéficiaire :

La Croix de Guerre commémore depuis le début des hostilités, les citations individuelles pour faits de guerre. Elle récompense les militaires, mais aussi les civils et les personnels militarisés. Le décret d'application, pris le 23 avril 1915, précise en particulier que la Croix de guerre peut-être remise, sur leur demande, aux parents des bénéficiaires décédés.

 

Distinction :

 

Ruban : vert avec liseré rouge à chaque bord et comptant cinq bandes rouges verticales.

 

Médaille :

croix en bronze florentin due au sculpteur Bartholomé, à quatre branches avec entre elles deux épées croisées. A l'avers, au centre, une tête de la République coiffée du bonnet phrygien ornée d'une couronne de laurier avec la légende "République Française".

 

Au revers :

la Croix de guerre portait à l'origine la mention "1914-1915", puis la guerre se prolongeant, ce millésime fut successivement modifié et remplacé par "1914-1916", "1914-1917" et enfin "1914-1918", celui qui figure sur les croix attribuées les dernières, c'est à dire après la cessation des conflits.

 

Citations :

Armée : Palme en bronze en forme de branche de laurier ;

Corps d'Armée : Étoile de vermeil ;

Division : Étoile en argent ;

Brigade Régiment : Étoile de bronze.

 

A noter que plusieurs citations obtenues pour des faits différents se distinguent par autant d'étoiles ou de palmes. Par contre, une palme d'argent remplace cinq palmes de bronze.

 

Fourragère de la Croix de Guerre :

Après la commémoration officielle des citations individuelles par la création de la Croix de guerre apparut la nécessité de créer un insigne pour commémorer les citations collectives obtenues par les unités combattantes. Ce fut chose faite par une circulaire du 21 avril 1916 créant la fourragère. Vieille institution de la cavalerie, c'était à l'origine une corde à fourrage destinée à maintenir en place les coiffures monumentales des cavaliers.

Tous les cadres et les hommes d'une unité citée deux ou trois fois à l'ordre de l'armée ou ayant pris un drapeau à l'ennemi, furent autorisés à porter sur l'uniforme, cette fourragère aux couleurs de la Croix de guerre, verte mouchetée de rouge.

Une autre décision vint conférer la croix et la fourragère aux drapeaux et étendards des unités ayant reçu ces récompenses.

MAIRIE  30 rue d'En Haut 60410 Saint Vaast de Longmont  - téléphone  03 44 40 91 03                                   © 2022  V. Sanchez Ritagraphics